Quel sourire (un peu amère toujours), j’ai pu avoir en regardant le JT de 20h de ce soir.

Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur a présenté son plan « Réussir en Licence » qui vise à réduire le taux d’échec à la fac : Mieux suivre les élèves d’Universités grâce des heures d’encadrement personnalisé avec des professeurs en charge de petits groupes d’étudiants.

Le suivi, l’encadrement d’un prof qui vous « connait » et pour qui votre avenir « compte » : Ce dont j’ai cruellement manqué à la fac et qui a motivé mon départ de celle-ci.

D’ici 2012, les programmes de la 1ere à 3e année de Licence vont également changer pour favoriser l’insertion professionnelle. Et oui la France vieillit et le financement des retraites va poser problème. Solution : maximiser l’emploi de la jeune génération, ce qui passe par les diplômes, « élevé » de préférence puisque ceux-ci n’ont plus la même « valeur » qu’auparavant. (Paradoxe d’Anderson)

Moins de théorique, plus de pratique ? : Voilà ce qui avait fait le bonheur de mes années d’IUT et que je n’ai pas retrouvé à la fac.

En voilà un beau projet, mais les profs joueront-ils le jeu ? et seront-ils capables ?

Je ne pense pas qu’une prime versée soit la solution pour pousser des profs à se soucier de l’avenir de leurs élèves.

Ensuite, les profs d’université sont des chercheurs, certains (beaucoup ?) n’ont jamais mis le pied en entreprise. Est-ce que vous leur feriez confiance s’ils devaient vous conseiller sur votre avenir ?

Pour moi, c’est premièrement un devoir inhérent à la fonction de professeur. Deux, si le prof est réellement concerné par ses élèves, il le fait naturellement, sans avoir besoin de prime.

Ce qui me fait penser que j’ai aujourd’hui beaucoup d’estime pour les professeurs d’IUT qui gèrent amphis ET TD, prennent le temps pour vous aider et vous conseiller.

Pour en revenir aux primes, cela me choque un peu et je trouve l’efficacité limitée. C’est comme si une maman vous payait pour que vous soyez ami avec son fils, vous pouvez accepter, mais rien ne garanti que vous serez réellement amis.

Ca peut toutefois fonctionner (utopique ?), mais dans quelle mesure ?

Pour en savoir plus sur le chantier « réussir en licence » : http://www.nouvelleuniversite.gouv.fr/

Laisser un commentaire